Sentimancho Sentimancho sur Google+
Le Wednesday 17 October 2012, par Sentimancho

Victoire en demi teinte au Grand National du Trot


Incroyable, la première place sur la course du jour n'aura pas suffi à Sentimancho pour prendre la tête du Grand National du Trot ! Il reste donc attentiste, en 2ème position, avant le final de la semaine prochaine.

Tout le monde semble s'être réconcilié pour participer à cette onzième épreuve du GNT. Plus personne ne parle de paris truqués (sauf à Montpellier, où j'ai fait un aller/retour rapide hier) ou ne se tire dans les pattes. C'est ça l'ambiance du GNT. Même Sentimancho ne s'est pas pavané au milieu des autres concurrents, de son air plus que suffisant.
Cette année en revanche, il n'a participé qu'à très peu de courses du circuit du GNT ce qui fait qu'il a accumulé un gros retard de points. Malgré ce handicap, il était tout de même deuxième au classement général avant le départ et comptait bien ravir la première place aujourd'hui.

La course, sponsorisée une nouvelle fois par Geny.com, n'a malheureusement pas été des plus palpitantes. Sentimancho a pris la tête d'office, comme à son habitude, et y est resté tout du long du parcours, à une très bonne distance de ses poursuivants. Il est ainsi arrivé avec plus de 4 longueurs d'avance sur les autres concurrents. Je n'irais pas jusqu'à dire que je me suis endormi, encore que ça a quasiment été le cas avec la fatigue de mon voyage de la veille, mais il n'y avait vraiment pas de quoi fouetter un phoque, contrairement à d'habitude. La surprise du jour est venue du fait que Sentimancho n'est pas parvenu à prendre la tête du classement, son rival pour le podium étant arrivé en seconde place.

Il y a eu cependant (et heureusement) un peu d'animation en fin de journée, où des manchots évangélistes de la Province du Nord sont entrés dans le glaciodrome de Maniitsoq, pensant être dans une cathédrale. Si vous n'en avez jamais vus, les manchots évangélistes voyagent à travers tout le Groenland en cherchant à convertir leurs congénères à leur religion, plutôt particulière. Les manchots n'étant pas très fins pour la plupart, leur tache est relativement aisée : il leur suffit bien souvent de montrer quelques tours de passe-passe pour embrigader toute une colonie.
C'est ainsi que l'un d'eux s'est mis à marcher sur le plan d'eau au milieu du glaciodrome et a exhorté tout le monde à le suivre dans sa foi. Ce fut la cohue dans les gradins et même parmi les concurrents du GNT ! Quasiment tous les spectateurs se sont rués vers les évangélistes en demandant le baptême immédiatement. La plupart des coureurs en ont fait autant. Sentimancho, fidèle à lui-même, s'est écarté en marmonnant un "je ne crois qu'en moi-même".
Bref, la journée n'a pas été perdue pour moi, friand d'évènements un peu particuliers. Espérons que la fin de semaine soit dans la même lignée !

Grand National du Trot
Evangélisation au Grand National du Trot