Sentimancho Sentimancho sur Google+
Le Sunday 30 September 2012, par Sentimancho

Le dopage ne passera pas moi !


Tout le monde a bien conscience du fléau que représente le dopage dans les milieux sportifs. Tous les sports sont touchés et ce quelque soit le niveau de compétition. J'ai eu l’occasion de demander à Sentimancho son point de vue sur ce sujet épineux.

Pour lui, nul doute que le dopage est l'arme des faibles. Lorsqu'on est bon, le succès n’est qu’une histoire de temps et de patience.
Dans un entretien exclusif à paraître dans sa prochaine auto-biographie, "Entretien avec un manchot", il nous raconte qu’il a vu beaucoup de manchots succomber à la facilité. D'autant plus qu’avec les progrès de la science, il n'est plus nécessaire de prendre des risques avec sa santé et beaucoup de manchots dopés aux hormones coulent encore des jours heureux plusieurs années après leur retraite.

Lorsqu’on lui demande pourquoi il ne se dopera jamais, c’est avec les larmes aux yeux qu'il nous a raconté la triste fin qu’a connue Marty (ndlr : Marty « sushi » Gaz, le manchot qui a trusté les podiums durant les années 80, quand les combinaisons cuir étaient encore autorisées pour courir). Marty était connu pour sa propension à consommer tout et n'importe quoi et à s'en mettre plein les narines jusqu’au jour où, en manque, il s'est injecté dans les veines un mélange d'éthylène-glycol et de curaçao. Le jour de son enterrement, on a eu l’impression d’enterrer un schtoumpf.

"Vous comprenez qu'avec la réputation et les millions de fans que j'ai aujourd'hui, je ne peux pas me permettre de finir ainsi." conclut Sentimancho, toujours aussi fier de sa personne. Et c'est ainsi qu'il me laisse au bord du glaciodrome, sans même me saluer, comme à son habitude...

Antidopage sentimancho