Sentimancho Sentimancho sur Google+
Le Sunday 30 September 2012, par Sentimancho

Aucun d'eux n'arrive à la patte de Sentimancho


Sentimancho a passé un exellent week-end et cela s'est ressenti sur ses performances aux courses. Arrivé vainqueur malgré tout, l'intégralité des parieurs avait misé sur lui (la météo n'était pas non plus au rendez-vous et le glaciodrome s'en est retrouvé déserté) et les gains ont donc été inférieurs aux mises.
Quasiment du jamais vu en France, c'est ici à Nuuk monnaie courante : l'intégralité des parieurs misant sur un unique manchot, et l'organisme preneur des paris se servant au passage, il n'y a pas d'argent à reverser aux gagnants.

J'ai une nouvelle fois tenté de tendre le micro au vainqueur du jour, mais celui-ci a laissé son jockey, Christophe Soumillon, s'exprimer à sa place :

"Effectivement, la météo a été peu clémente ces deux derniers jours, la glace était collante et seul Sentimancho sait comment s'en sortir dans ces conditions difficiles. Avec le retour du beau temps dès demain, les autres concurrents vont de nouveau avoir leurs chances, même si vous savez comme moi qu'aucun d'eux n'arrive à la patte de ma monture !"

Un Christophe un peu fanfaron et plutôt sûr de lui, donc, peut-être parce que sa femme l'avait rejoint pour ces quelques jours... Mais attendons demain, car depuis quelques jours des rumeurs de dopage courent sur le glaciodrome de Nuuk. Inédit sur la banquise, ce mal du sport professionnel viendrait-il jusqu'à gangrenner les courses de manchots ? La réponse de votre envoyé spécial à Nuuk dès demain !

Christophe Soumillon, driver de Sentimancho